Onglets principaux

Didier Goupy

Paris

Né en 1960 à Evreux, Didier Goupy réalise ses toutes premières photographies au Maroc en 1983 puis en 1985. Il devient photographe professionnel en 1987.
Entre 1996 et 1997, il réalise un reportage pour un ouvrage intitulé « Voyage dans les musées de Bretagne » en collaboration avec l’écrivain Kenneth White pour le compte de l’association des musées de Bretagne.
En septembre 1997, il publie un ouvrage sur les maîtres d’art édité par la Réunion des musées nationaux et le Centre national des arts plastiques.
Entre 1994 et 1996, il collabore avec le musée de Dunkerque et réalise une série de portraits de céramistes publiés dans la collection Dialogues céramiques.
Il réalise entre 1998 et 2001 un long travail en noir et blanc sur les relations entre patients et soignants pour la Fédération des centres de lutte contre le cancer mais aussi des reportages sur la délinquance chez les très jeunes, le monde des handicapés physiques et mentaux, les déficiences psychiques.

En 2002, Il réalise une série de portraits de scientifiques responsables de missions satellitaires pour le calendrier de l’Agence spatiale européenne.
Il expose en collaboration avec Robert Delpire en octobre 2002 à la Galerie « Fait et Cause », un travail de commande pour commémorer les 100 ans de l’association du Moulin vert.
Au printemps 2002, le Conseil Général du Morbihan lui commande un sujet en couleur sur le thème du patri- moine religieux dans le département pour une exposition à la basilique de sainte Anne d'Auray 
Il réalise également la même année un reportage en noir et blanc sur le plus grand centre de rééducation en France (Kerpape, Morbihan).

Il publie en octobre 2002 un sujet sur le cancer dans le magazine Paris-Match qui lui commande en 2003 un reportage sur le thème de la prise en charge des personnes accidentées de la route.

Au printemps 2004, il part en Ethiopie et au Niger pour poursuivre un travail personnel de portraits en couleur. La même année, le chef cuisinier Michel Bras lui commande un reportage. Il se rend parallèlement en Finlande et photographie un centre d’éducation renforcée pour VSD.
Il reçoit en septembre 2005 la bourse du voyage « Thomas Cook » pour sa série de portraits « File indienne » qu’il expose à la Tour Jean-Sans-Peur dans le cadre du Mois de la photo 2006.
File Indienne étant le résultat de 5 voyages dans le nord de l’Inde qu’il mènera entre 1993 et 2001.

Il expose « Les Goupy à la mer », un travail sur l’enfance lors de l’édition 2007 du Festival international de la photographie de mer à Vannes.
Il publie un ouvrage sur le Mont Saint-Michel aux Editions du Chêne en novembre 2007.

Entre 2007 et 2009, Didier Goupy réalise une série de portraits de personnalités politiques exposés au kiosque à Vannes et au Senat dans le cadre des journées européennes du patrimoine.
En 2011 il réalise en commande pour le sénat une série complète de portraits des femmes sénatrices, portraits qui ont été exposés au sénat le 8 mars 2011 dans le cadre de la journée de la femme.

Actuellement il réalise une série de portraits d’académiciens pour une exposition qui aura lieu en 2017 à l’institut de France dans le nouvel Auditorium de l’institut de France.


Il réalise également un reportage sur l’engagement des forces françaises au Mali en étroite collaboration avec le 3 ème Rima de Vannes.
Ce travail a été l’objet d’une exposition au Kiosque Culturel de Vannes en février 2014.

Les photographies présentées proposent au public de voir ce qui se passe dans une petite section d’hommes  du 3 ème Rima à l’entrainement en France puis au Mali sur un terrain d’opérations extérieures.

 

Actuellement il met en œuvre  au Google Cultural Center à paris avec l’informaticien Michel Beaudoin-Lafon, une installation de 1500 portraits  réalisés depuis une dizaine d’années. Cette installation sera en suite présenté dans un lieu Public. 

Son travail personnel en tant que photographe

Feedbacks on classes with Didier Goupy

le 10/12/16

J'ai suivi la "Masterclass portrait" avec le photographe Didier Goupy.

C'est probablement l'un des cours les plus intéressants que j'ai suivis jusqu'ici. On s'éloigne de l'aspect purement te...

Nos lieux
de formation

,